Le marché de l’émploi de l’internet des objets en pleine expansion

Un appareil n’est qu’un appareil – jusqu’à ce qu’il devienne intelligent.

Connectez une unité de climatisation à Internet ou à un réseau privé, et vous pourrez la contrôler depuis une application sur votre téléphone. Cela améliore ses capacités et vous facilite la vie. La possibilité de créer une maison ou un lieu de travail intelligent rempli d’appareils connectés a fait entrer l’humanité dans une ère d’hyperconnectivité.

Connu sous le nom d’Internet des objets (IoT), il existe aujourd’hui plus de 30 milliards d’objets ayant la capacité de se connecter numériquement, et le secteur continue de se développer, grâce aux innovations de professionnels qualifiés. Le développement des emplois IoT et leur rôle crucial pour répondre à la demande signifient que la quantité d’offres d’emploi actuellement et dans un avenir prévisible est énorme. 

En 2019, près des deux tiers (61 %) des entreprises dans le monde ont réalisé des applications IoT, et ce chiffre continue de croître à mesure que le monde évolue. 

Dans cette optique, Distrelec a analysé les entreprises qui recrutent pour des postes dans le domaine de l’IoT, le nombre total d’annonces actives dans le monde et les emplois les plus recherchés en 2022.

Rien qu’en mars de cette année, près de 23 000 emplois internationales dans le domaine de l’IoT ont été nouvellement listés, avec des entreprises recrutant des ingénieurs spécialisés dans les microprogrammes, des ingénieurs systèmes et des développeurs d’interface utilisateur, etc. Au cours de ce même mois, 19 224 postes ont été fermés, tandis que le nombre total de postes actifs était de 53 181, ce qui indique que les technologues en IoT sont très recherchés.

Bien que les nouvelles offres d’emploi aient légèrement diminué au cours du mois d’avril de cette année, le nombre de postes fermés a également légèrement baissé, ce qui signifie que le nombre total d’offres actives a encore connu une légère augmentation à 53 192. En comparaison, c’est en mai que le nombre de postes fermés a été le plus élevé, avec 20 436 postes IoT remplis au cours du mois.

Sur les 100 premières entreprises IoT du monde, un peu plus de la moitié sont basées aux États-Unis, avec PTC, Intel et Honeywell dans le top 10. Nommée “Entreprise de l’année pour l’Internet industriel des objets” en 2017 et connue mondialement pour sa technologie ThingWorx, PTCa révolutionné la transformation numérique au cours des années. Cette technologie est depuis largement utilisée dans l’IoT industriel pour aider au développement de produits et de solutions intelligents. 

Selon une étude d’Intel, 55 % de la totalité des données devraient être générées par l’IoT en 2025, et 43 % des tâches d’IA devraient être effectuées sur des appareils edge en 2023. En réponse, l’entreprise a produit des processeurs avec des applications IoT en tête. Honeywell, dont le siège se trouve en Caroline du Nord, opère principalement dans les secteurs de l’aérospatiale, des technologies du bâtiment et des solutions de productivité. L’entreprise est classée 6e au monde pour les solutions IoT et propose des produits allant des capteurs de débit d’air aux interrupteurs à action rapide. 

L’Allemagne suit, avec 11 entreprises présentes dans la liste. Siemens, avec des sièges à Munich et à Berlin, occupe la première place au niveau mondial. Siemens est responsable de MindSphere, le système d’exploitation IoT basé sur le cloud qui permet aux utilisateurs de collecter des données en temps réel à partir de capteurs, utilisés principalement dans les secteurs industriel et manufacturier.

SAP, qui propose une plateforme technologique professionnelle, et Bosch, qui a développé “The Bosch IoT Suite”, une plateforme logicielle créée pour fournir aux utilisateurs la base technologique nécessaire aux solutions IoT, figurent également dans la liste.

Le Japon compte actuellement six entreprises classées dans le Top 100, Mitsibushi Electric occupant la première place du pays. De son côté, Huawei prend la tête du classement des entreprises chinoises

Parmi les entreprises britanniques présentes dans le Top 100 figurent Vodafone, Arm, Telit et Eseye. En tant que fournisseur de produits IoT le mieux noté au Royaume-Uni selon cette liste, Vodafone a récemment publié une nouvelle “caméra de détection de chaleur” en réponse à la pandémie de COVID-19, commercialisée comme un outil pour aider les employeurs à identifier l’un des symptômes de manière sûre et efficace. Outre les “bureaux intelligents” pour les employés de bureau, la technologie de Vodafone est également utilisée pour localiser les ambulances et autres véhicules d’urgence dans le secteur de la santé.

Spécialiste de l’industrie et de la fabrication, Siemens est le leader mondial de l’IoT pour les machines connectées. Le marché est segmenté en matériel, logiciels et services. Le logiciel MindSphere permet aux professionnels de la fabrication d’accéder à des connaissances pratiques et d’obtenir un retour d’information en temps réel.

ABB, dont le siège est en Suisse, est un fournisseur d’applications IoT industrielles. L’entreprise se concentre sur l’extraction de pétrole et de gaz. Mais la société a étendu ses activités à la mise en réseau des énergies renouvelables, des navires, des mines, des usines de papier et d’autres secteurs industriels.

Le fournisseur américain de produits d’automatisation industrielle,  Rockwell Automation, se place en troisième position. L’objectif de l’entreprise est de rendre le monde plus productif et durable grâce à des solutions IoT, de l’infrastructure à l’industrie papetière. 

General Electric, également basée aux États-Unis, propose des services, des solutions et des équipements pour le secteur de l’énergie.  GE Digital, une filiale du conglomérat multinational, utilise sa technologie “Predix Platform” pour héberger des applications telles que la gestion de la performance des actifs (APM) et la gestion de la performance des opérations (OPM) et pour fournir aux utilisateurs une connectivité aux données et un traitement analytique.

Si l’on considère les emplois IoT les plus recherchés, l’ingénieur arrive en tête : 30,20% des postes étudiés contiennent ce titre, principalement des ingénieurs de recherche IoT et des ingénieurs logiciels IoT.  Les ingénieurs de recherche fournissent des solutions basées sur des données tout en développant des produits, des procédés ou des technologies. 

L’automatisation a représenté 16,60% des emplois annoncés, y compris le rôle de consultant en automatisation technique. En tant qu’ingénieur spécialisé, le consultant en automatisation assure la maintenance des systèmes d’automatisation industrielle, de la conception à l’installation.

Les logiciels arrivent en troisième position. Les ingénieurs logiciels sont responsables de la création d’applications de bureau, mobiles et Web. Selon l’expérience, le salaire annuel varie entre 84 020 et 123 000 dollars.

Les autres postes importants de notre liste sont les développeurs, les consultants, les architectes de solutions, les commerciaux, les chargés de clientèle, les données, le cloud, l’IU, les chefs de projet, le full stack, les analystes et la cybersécurité représentant chacun moins de 5 % des postes à pourvoir. 

—————————————————————————————————————————

Méthodologie

Les données sur le nombre total d’emplois IoT proviennent de  www.globaldata.com. Les meilleures entreprises IoT ont été sélectionnées à partir de la liste IoT ONE Top 500 for 2022. Les offres d’emploi globales de chaque entreprise ont été analysées à partir de chaque site web d’entreprise jusqu’à ce que chaque groupe d’entreprises comprenne 100 postes ou que toutes les offres d’emploi aient été collectées. 

Total
0
Shares
Publication précédente

Distrelec au salon Embedded World 2022

Publication suivante

Le gaz peut-il être une option de transition vers la neutralité climatique ?

Publications similaire