7 applications robotiques et d’IA qui transforment le secteur de la santé

Avatar photo

Si les soins de santé ont longtemps été définis par leur dimension humaine, de la manière dont nous recevons des traitements à la lutte incessante contre la mortalité, aujourd’hui, une nouvelle ère s’ouvre, où la présence des machines devient de plus en plus incontournable. Les moteurs essentiels de cette transformation résident dans les robots chirurgicaux et les technologies de pointe, propulsant ainsi l’évolution spectaculaire des soins de santé.


L’intelligence artificielle (IA) et la technologie robotique jouent un rôle central dans la réimagination du secteur des soins de santé, redéfinissant la manière dont les professionnels de la santé exercent leur métier, et transformant la manière dont les patients sont diagnostiqués, traités et pris en charge.

De la chirurgie à la médecine générale et jusqu’à la sphère de la recherche, chaque facette des soins de santé subit une transformation radicale. Voici sept applications robotiques et d’IA qui devraient avoir un impact, aujourd’hui et demain.

1. Chirurgie

Système chirurgical robotique Da Vinci

Le système chirurgical Da Vinci est le robot chirurgical le plus utilisé. Conçu par Intuitive Surgical, le robot Da Vinci s’est imposé comme une référence incontournable, étant largement employé pour diverses interventions chirurgicales au sein d’hôpitaux et d’établissements médicaux à travers le globe. 

Le système chirurgical robotique Da Vinci, reconnu pour sa précision exceptionnelle, son contrôle inégalé et sa capacité à faciliter des interventions peu invasives, se distingue par sa capacité à réduire les périodes de convalescence des patients ainsi que les cicatrices résultant des opérations. Sa popularité découle de son adoption généralisée, de sa polyvalence pour une multitude de traitements, de son historique éprouvé et des avancées technologiques en constante évolution.

Le tout premier système Da Vinci a été introduit sur le marché en 2000, suite à l’approbation de la FDA (l’Administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments). Depuis son lancement en 2000, le système Da Vinci n’a cessé d’évoluer, subissant de nombreuses mises à jour et modifications qui ont renforcé ses caractéristiques et ses capacités. Cette constante innovation lui a permis de maintenir son statut en tant qu’instrument de pointe incontournable pour la chirurgie assistée par robot.

2. Soins dentaires

Yomi

Neocis a développé Yomi, un système de chirurgie dentaire robotisé, conçu pour automatiser et simplifier les procédures d’implantation dentaire. 

Yomi, doté d’un unique bras dextre, a été conçu pour collaborer étroitement avec le dentiste en surveillant le patient et en guidant la fraise, assurant ainsi un placement, une profondeur et une position précis lors des procédures d’implantation dentaire. Le logiciel associé peut être utilisé pour prévoir en amont une procédure en se basant sur le tomodensitogramme d’un patient et offre la flexibilité nécessaire pour effectuer des ajustements rapides si nécessaire.

Yomi marque une avancée significative dans le domaine de la chirurgie dentaire, en particulier pour les procédures d’implantation. Il a obtenu l’approbation de la FDA en 2016.

3. Soins infirmiers

Robot autonome TUG

Développé par Aethon dans le but de simplifier la logistique hospitalière, le système robotique automatisé TUG assure la livraison de nourriture, de médicaments et d’autres fournitures cliniques au sein des hôpitaux et des établissements de soins de santé.

TUG, un chariot mobile télécommandé à chargement automatique, est équipé de cartes intégrées et de capteurs Lidar pour une vision 3D à 360 degrés, similaire à la technologie utilisée dans les voitures autonomes. Alimenté par des algorithmes logiciels intelligents, il navigue avec aisance dans les couloirs et les ascenseurs, en contournant habilement les patients et le personnel.

En accomplissant de manière efficiente les tâches essentielles 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, tout en minimisant les erreurs, le TUG et d’autres robots médicaux contribuent à la réduction des coûts, libérant ainsi du temps pour les infirmières afin qu’elles puissent consacrer davantage de temps aux soins des patients. Moxa se distingue en tant que marque fournissant des dispositifs interconnectés pour diverses applications médicales, allant des chariots de soins infirmiers électroniques aux analyseurs automatisés, en passant par les emballages pharmaceutiques et autres dispositifs médicaux intelligents. Pour en savoir plus, cliquez ici.

4. Réhabilitation

Cyborg HAL

HAL (Hybrid Assistive Limb, Membre hybride d’assistance en français) développé par Cyberdyne marque une percée significative dans le domaine des exosquelettes, offrant aux utilisateurs la possibilité d’améliorer et d’augmenter leurs compétences physiques. Considéré comme un progrès majeur dans la technologie médicale et d’assistance, HAL se positionne parmi les dispositifs de rééducation robotique les plus sophistiqués. 

En détectant les signaux bioélectriques des muscles du porteur afin de l’assister dans ses mouvements, HAL contribue à l’amélioration de ses capacités physiques. Il offre une assistance aux personnes touchées par des affections telles que les accidents vasculaires cérébraux et les lésions de la moelle épinière, facilitant une mobilité accrue, et est couramment employé dans le cadre des programmes de rééducation. 

HAL représente une percée majeure dans le domaine de la robotique portable et de la technologie de réadaptation. Il continue d’évoluer, offrant désormais plusieurs variantes adaptées à diverses applications.

5. Médecine générale

Capture d’écran fournie avec l’autorisation de Babylon

Babylon

L’intelligence artificielle améliore les soins de santé en allégeant la charge de travail des médecins et en accroissant la précision des diagnostics, leur permettant ainsi de se concentrer davantage sur les soins et l’expérience des patients. Babylon, désormais eMed, illustre parfaitement cet exemple : en tant qu’application pour smartphone alimentée par l’IA, elle propose des évaluations de santé personnalisées, des consultations virtuelles et des vérifications de symptômes. De plus, elle offre un diagnostic médical ainsi qu’un accès vidéo 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 à des médecins réels et des ordonnances électroniques.

Avant de guider le patient pour cartographier la douleur et son intensité sur un corps humain via un écran tactile, le chatbot examine attentivement les symptômes du patient en dialogue avec lui. Pour aboutir à un diagnostic, le chatbot analyse les dossiers médicaux du patient, ainsi que plus de 300 millions de points de données issus de publications de recherche et d’autres dossiers médicaux.

L’utilisation de chatbots et d’assistants de santé virtuels alimentés par l’IA pour la prise de rendez-vous, la communication avec les patients et la fourniture d’informations représente l’un des développements les plus récents dans la technologie des assistants virtuels, et il est considéré comme l’avenir des soins de santé. Même en pleine pandémie de COVID-19, la surveillance à distance et l’IA se sont avérées essentielles pour maintenir la connexion entre les patients et les médecins. On anticipe un développement accru de ces technologies dans les années à venir.

6. Recherche

Microscope doté d’intelligence artificielle

Le microscope, développé par le Beth Israel Deaconess Medical Centre (BIDMC) et alimenté par l’IA, est actuellement en phase de développement pour son utilisation future dans les laboratoires hospitaliers, notamment pour le diagnostic de maladies sanguines graves.

Utilisé dans les microscopes, le réseau neuronal à convolution (CNN) est une forme d’intelligence artificielle qui s’inspire du cortex visuel humain. Grâce à l’apprentissage automatique, il peut identifier et regrouper les bactéries en fonction de leur morphologie et de leur distribution.

La nécessité d’une expertise approfondie pour l’identification fiable et précise des micro-organismes diminuera, accélérant ainsi les procédures et les délais de diagnostic. Cela permettra aux patients de bénéficier plus rapidement de soins vitaux.

L’objectif est de fusionner les compétences d’un technologue en microbiologie avec celles de l’intelligence artificielle. Plus précisément, un microscope automatisé capture des centaines d’images de l’échantillon du patient à des fins d’analyse. Le programme d’IA identifie ensuite les images sélectionnées contenant des microbes et les présente à un technologue sur un écran d’ordinateur, accompagnées d’une proposition de diagnostic. Le technologue passe ensuite en revue les images affichées à l’écran et confirme le diagnostic. Les microbes sont souvent présents en quantité minime dans les échantillons, et l’utilisation de la méthode manuelle standard par un technologue peut demander un temps considérable pour l’identification. L’assistance du technologue réduirait à quelques secondes le temps nécessaire à l’établissement d’un diagnostic.

Dr James Kirby via Digital Trends

7. Prévention

Montre connectée

Aujourd’hui, plusieurs entreprises renommées telles qu’Apple, Samsung ou Garmin, proposent des montres connectées capables de reconnaître et de suivre un large éventail de conditions médicales. Souvent, elles intègrent une combinaison de fonctions sophistiquées pour le suivi de la condition physique et de la santé. 

À titre d’exemple, l’Apple Watch peut mesurer le taux d’oxygène dans le sang, détecter les chutes, réaliser des ECG, identifier les anomalies du rythme cardiaque évoquant une fibrillation auriculaire, et même détecter le lavage des mains. La Fitbit Sense est bien connue pour ses outils de gestion du stress, son suivi de la fréquence cardiaque et ses capacités de surveillance de la température de la peau. En plus, elle offre des fonctionnalités telles que le suivi du sommeil, une application ECG, et la notification des battements cardiaques irréguliers.

Les montres connectées sont de plus en plus adoptées en tant que dispositifs de surveillance proactive de la santé, offrant aux utilisateurs des alertes précoces et des informations sur d’éventuels problèmes de santé, en complément de la mesure de la forme physique. Cependant, pour des conseils et des diagnostics médicaux, il est essentiel de consulter systématiquement des professionnels de la santé. Il est crucial de comprendre que ces dispositifs sont principalement élaborés comme des compléments aux soins médicaux professionnels, et non comme des substituts. Explorez l’évolution des dispositifs portables au fil des dernières années.


L’IA et la robotique transforment le domaine des soins de santé en assistant l’aspect humain plutôt qu’en le remplaçant. Les médecins, les infirmières et d’autres professionnels de la santé peuvent offrir des services de meilleure qualité, plus rapides et plus accessibles grâce à l’utilisation de l’IA et de la robotique, ce qui contribue à améliorer les traitements et à sauver des vies.

Les avancées en matière de diagnostic, d’imagerie et de traitement sont attribuées à l’IA, dont les algorithmes améliorent l’interprétation des données telles que les radiographies et les IRM, tout en facilitant la prédiction des résultats et des maladies. Que ce soit à travers la robotique hospitalière, les services de télématique à distance, ou encore l’utilisation de chatbots, l’IA influence le secteur de la santé de diverses manières.

Total
0
Shares
Publication précédente

Les 6 principales tendances de l’agriculture intelligente à surveiller en 2024″

Publication suivante

Emballage durable : réduire les déchets plastiques avec des solutions intelligentes

Publications similaire