Attention : La connectivité 5G a un impact sur l’industrie automobile

2020 est l’année de la 5G. Avec le déploiement du réseau par les fournisseurs, la sortie des premiers téléphones 5G grand public et la construction de nouvelles infrastructures, le nouveau réseau devient une réalité pour les consommateurs et les acteurs industriels. Dans tous les secteurs, les innovateurs travaillent déjà avec acharnement pour se préparer au succès et à la transition généralisée vers la 5G ainsi qu’aux opportunités qui en découlent. Un excellent exemple de l’immense potentiel de progression qu’offre la 5G est l’industrie automobile, et elle sera le berceau de certaines des avancées les plus notables issues de la nouvelle technologie qui affecteront la société dans son ensemble.

Mais qu’est-ce que la 5G va permettre à l’industrie automobile de réaliser exactement ?

Jetons un bref coup d’œil sur les bases de la 5G.

Les bases du 5G


Pour émettre ses signaux, le réseau 5G utilise une fréquence beaucoup plus élevée que celle disponible pour le réseau 4G. Les fréquences de la 5G, comprises entre 24 et 100 GHz et également appelées ondes millimétriques, sont à peine comparables aux fréquences de la 4G, comprises entre 2 et 8 GHz. Dans ce cas, des fréquences plus élevées signifient des vitesses plus élevées – un des avantages clés de la 5G.

En outre, les utilisateurs bénéficieront d’une latence beaucoup plus faible. Cela signifie que le temps de latence sera presque inexistant – une caractéristique qui est cruciale pour de nombreux besoins professionnels, par exemple dans les applications de chirurgie à distance ou de conduite autonome.

La 5G est également beaucoup plus fiable que ses prédécesseurs, atteignant une fiabilité de près de 100 %. Cela est à nouveau important lorsqu’il s’agit d’applications industrielles qui peuvent être responsables de vies humaines et qui doivent réduire les facteurs de risque au minimum.

Avec des vitesses plus élevées, un décalage minimal et une fiabilité incroyable, la 5G ouvre la voie à des développements automobiles innovants.

Focus : Voitures

L’engouement pour la 5G s’est accompagné, dès le début, d’attentes élevées en matière de conduite autonome et de mobilité avancée. Et pour cause : des débits de données élevés en liaison montante et descendante jusqu’à 10 Mbps par appareil dans un véhicule, une très faible latence de 1 ms et une forte densité de réseau allant jusqu’à 10 000 appareils/km2 ne sont que quelques-uns des éléments relatifs à la 5G qui feront progresser cette technologie.

Les voitures telles que nous les connaissons sont vouées à évoluer au fur et à mesure des progrès technologiques, et McKinsey a identifié quatre tendances liées à la 5G qui, à terme, entraîneront un changement significatif de ce que nous considérons comme des voitures. Ils sont collectivement connus sous le nom de “ACES” :

Le plus important d’entre eux est sans doute la conduite autonome. Bien que nous ayons vu des projets de test avec un succès variable, la fiabilité élevée du réseau 5G et la faible latence représentent un pas vers une sécurité accrue lorsque nous pensons à la voiture du futur et à la façon dont elle détecte et se connecte à son environnement. Cela amènera également les fabricants d’automobiles à se concentrer davantage sur les logiciels et le matériel qui composent le système d’exploitation d’un véhicule, et moins sur les machines conventionnelles.

Un autre développement qui s’appuiera sur la 5G et cet accent supplémentaire mis sur les logiciels est la connectivité à l’intérieur des voitures de demain. Cela permettra un large éventail de cas d’utilisation, parmi lesquels l’info-divertissement véhiculaire et les systèmes coopératifs avancés d’aide à la conduite (ADAS), qui bénéficient largement des avancées 5G avec des débits moyens compris entre 0,5 Mbps et 15 Mbps (selon le média), une mobilité urbaine dense jusqu’à 200 km/h ainsi qu’une densité de réseau de 2 000 appareils/km2.

La mobilité partagée, c’est-à-dire l’utilisation régulière d’une voiture par un grand nombre d’usagers différents, est liée à la conduite autonome. Une fois la conduite autonome établie, les compagnies de taxi peuvent déployer des flottes de voitures autonomes qui exploitent tous les avantages des expériences de conduite autonome et connectée, comme les solutions d’optimisation des itinéraires et les données en temps réel sur les conditions de circulation. De plus, les consommateurs pourront monétiser leurs voitures inutilisées.

Enfin, l’électrification comme dernière tendance augmentera la quantité de motopropulseurs électriques disponibles. Ce n’est pas seulement mieux pour l’environnement, cela signifie aussi que les voitures – avec l’aide de la 5G – peuvent effectuer des opérations à distance et se connecter numériquement.

Ces tendances ACES n’existent pas chacune de leur côté mais sont liées. Comme nous avons déjà commencé à le préciser, leur interaction est cruciale pour le progrès technologique des voitures. Cela nécessite le traitement presque instantané de grandes quantités de données – et c’est là que la 5G peut vraiment briller. En tant que catalyseur de développements révolutionnaires menés par les tendances ACES, les acteurs industriels peuvent voir son potentiel. Par exemple, en Europe, le projet 5GCAR aide à développer une architecture globale de système 5G, et a identifié des cas d’utilisation qui ont besoin de 5G pour débloquer l’avenir du transport. Ces mesures vont de la coordination de la fusion des voies de circulation au partage des capteurs à longue portée et à la protection accrue des piétons.

Focus : Routes et infrastructures

Le secteur automobile ne peut pas exister sans routes et infrastructures, et de même tous les développements basés sur les tendances ACES et rendus possibles par la 5G seraient obsolètes si une innovation significative dans ce domaine n’était pas réalisée. Heureusement, ce processus est en bonne voie.

Des infrastructures interconnectées comprenant des caméras pour surveiller les conditions de circulation, des capteurs qui peuvent mesurer la température et les conditions de conduite ainsi que des panneaux temporaires pour les travaux routiers feront partie de la future expérience de conduite. Avec la 5G, cette infrastructure et ses voitures interconnectées peuvent compter sur des débits de données moyens pour l’utilisateur final allant jusqu’à 100 Mbps, une latence inférieure à 200 ms et une mobilité urbaine dense allant jusqu’à 100 km/h.

Avec ces dispositifs ainsi qu’avec les nouvelles voitures de pointe, il sera également nécessaire de s’appuyer sur un système central intelligent de gestion du trafic. Et là encore, on peut y accéder par la 5G.

Focus : Fabrication automobile


Dans le secteur manufacturier, on sait que la 5G offre une possibilité d’accroître la productivité, la rapidité et l’efficacité. Comme norme singulière que l’industrie peut adopter, des projets sont déjà en cours pour être les premiers à en bénéficier. Ericsson et Telefónica Allemagne, par exemple, ont fait équipe pour permettre à Mercedes-Benz de disposer d’un réseau 5G privé dans son usine à Sindelfingen, dans le sud de l’Allemagne.

Avec l’installation d’un réseau local 5G, la mise en réseau de tous les systèmes et machines de production dans les usines de Mercedes-Benz Cars deviendra encore plus intelligente et plus efficace à l’avenir. Cela ouvre de toutes nouvelles possibilités de production.Jörg Burzer, membre du conseil d’administration divisionnaire de Mercedes-Benz Cars, production et chaîne d’approvisionnement

Des opportunités à plus grande échelle


Avec la 5G, il est possible de permettre une communication en réseau qui offre une grande fiabilité, une faible latence et des vitesses plus élevées afin de déplacer de grandes quantités de données. Cela signifie que grâce à la 5G, l’industrie a une occasion unique de faciliter l’autonomie, la mobilité partagée, la connectivité et l’électrification à grande échelle. Avec un réseau adapté à toutes les idées innovantes concernant les voitures, les infrastructures et les usines automobiles connectées, les acteurs de l’industrie disposent d’une toile blanche qu’ils peuvent utiliser pour commencer à faire de l’industrie automobile du futur une réalité. Et nous sommes impatients de voir ce qu’ils vont nous proposer.

Total
0
Shares
Publication précédente

Conception rapide de systèmes IoT avec Arduino

Publication suivante

Relevez le défi des traitements de signaux avec l’Eclypse Z7 Ecosystem de Digilent

Publications similaire